Mon Panier

Le panier est vide

Vincent Rousseau • 24 rue du Château d'eau 16000 Angoulême •  • 06 71 23 76 81

Les Yeux Fertiles • Vincent Rousseau
24 rue du Château d'eau 16000 Angoulême • 
06 71 23 76 81

Les Yeux Fertiles • Vincent Rousseau
24 rue du Château d'eau 16000 Angoulême

06 71 23 76 81

Les Yeux Fertiles Vincent Rousseau
24 rue du Château d'eau 16000 Angoulême

06 71 23 76 81

Techniques artistiques

La notion d'espace est une notion fondamentale en dessin. Le premier réflexe d'un débutant est de dessiner les formes qu'il parvient à identifier et nommer, celles qu'il pourra cerner par leurs contours extérieurs, leurs frontières. Dans le même conditionnement, il néglige ce qui constitue assez souvent la majeure partie de ce qu'il a sous les yeux : l'espace, le vide, les parties complémentaires.

Par exemple, réalisant un portrait, un novice dessine les yeux, le nez, la bouche et les contours extérieurs de la tête ; ce faisant, il néglige et se trompe de beaucoup sur les joues, le front, les tempes, le menton, le cou, le crâne… qui représentent la surface majoritaire de ce sujet. Le résultat sera la plupart du temps peu convaincant et assez éloigné du modèle : déformé, disproportionné, schématique ; on tend vers l'abstraction et l'on s'éloigne du réalisme (le dessin est intelligible — c'est un visage — mais n'est pas ressemblant ni fidèle aux proportions du visage humain : les yeux sont trop grands, la tête trop petite, etc). Et c'est logique : comment être fidèle à son modèle et obtenir un bon degré de réalisme lorsque l'on ne voit qu'une petite partie de ce que l'on devrait dessiner ?

Dessiner un œilc'est voir un visage entier ! Dessiner une main, c'est dessiner aussi les nombreux espaces autour de la main, entre les doigts, entre la main et le poignet…

Lors des stages d'initiation au dessin pour les complets débutants, que j'organise à mon atelier Les Yeux Fertiles d'Angoulême (Charente, France), je mets à disposition les fournitures de base et les outils essentiels aux premiers pas de mes stagiaires. Côté formateur, il est délicat d'animer un stage avec des personnes ne disposant pas du même équipement ; il y a suffisamment à faire avec les autres difficultés (perceptives, gestuelles…) pour que celles liées au matériel et aux fournitures (les plus faciles à régler) soient éliminées d'entrée de jeu. Côté stagiaire, il est difficile de choisir son matériel alors que l'on ne dispose pas des connaissances essentielles pour cela, ou pire, de se trouver pénalisé par l'usage de fournitures de mauvaise qualité.

En me basant sur le matériel et les fournitures que les années d'expérience m’ont amené à inclure dans mes stages de dessin (initiation ou perfectionnement) et de loisirs créatifs, voici un aperçu de l'équipement de base en dessin (outils, supports, accessoires, encres), qui pourra être utile à tous et en particulier à toute personne désirant commencer à apprendre à dessiner.

Eh bien, tout dépend. Mais la plupart du temps, il est préférable de vernir.

L'objectif n'est pas de préserver les couleurs de la lumière, ou de protéger la peinture de l'humidité. Car la cire protège les pigments (voir la conservation exceptionnelle des portraits du Fayoum, masques funéraires de l'Égypte ancienne - voir aussi l'usage de la cire pour enrober les minuscules gouttelettes d'encre de certaines imprimantes numérique à jet d'encre) et repousse l'eau naturellement (hydrofuge).

Les meilleurs résultats en matière de protection (accroche sur la cire, dureté, résistance à l'humidité) sont, aux dernières nouvelles du front, obtenus avec des vernis pour gouache à l'alcool.

Les meilleures conditions d'utilisation (absence d'odeurs, absence de nocivité, entretien des pinceaux) sont incontestablement obtenues avec les vernis acryliques. Mais j'ai découvert récemment différentes qualités de vernis pour gouache, y compris à l'eau. Je dois donc faire de nouveaux essais…

Les 16 couleurs de base

Dans l'ordre de l'étoile des couleurs

12 couleurs saturées, en partant du jaune :

  • Jaune citron 005
  • Jaune d'or 004
  • Orange 003
  • Vermillon 002 (rouge vermillon)
  • Carmin 001 (rouge carmin)
  • Violet-rouge 012
  • Bleu-violet 011
  • Bleu outremer 010 (bleu avec nuance de rouge)
  • Bleu 009
  • Vert-bleu 008 (tire plus sur le vert que sur le bleu)
  • Vert 007 (vert émeraude)
  • Vert-jaune 006

Gamme de six teintes à partir du véritable indigo issu du Pastel, Isatis Tinctoria, plante crucifère tinctoriale, dont le nom vulgaire est Guesde (guède, guedde). Le nom des couleurs date du XVe siècle. J'ai utilisé ici des pastels à base de cire d'abeille ainsi qu'une encre indigo fabriqués selon une méthode traditionnelle par la société Le Bleu de Lectoure, située non loin de Toulouse, en plein Pays de Cocagne, région qui connut la prospérité grâce à la culture du Pastel. Le papier est un papier acrylique Hahnemühle dont j'apprécie beaucoup le grain et que j'utilise pour la peinture à la cire.

L'indigo par excellence correspond à la couleur Bleu de Guesde de cette gamme.

À noter : l'encre indigo sent vraiment… la vase !

[quote]

Où en es-tu de tes expérimentations sur les vernis ? J'ai essayé le vernis mat Marabu aqua, mais comme son nom l'indique, il est à base d'eau et pas toujours facile à étaler sur la cire.

[quote]

"Marabu aqua" ? Je ne connais pas.

Tout ce qui est à base d'eau pose des problème d'application sur les peintures à la cire, car l'eau perle sur la cire qui est hydrofuge.

On a le même problème avec les vernis acryliques, qui sont possibles, mais délicats à appliquer et peut-être pas durables dans le temps, car ils peuvent en effet se décoller facilement de la couche de peinture. Toutefois, je n'ai quasiment pas eu de problèmes avec mes essais de vernis acryliques (une peinture vernie depuis 2004 n'a pas bougé). Et ils sont tellement agréables à utiliser (pas d'odeur, pas de solvant nocif, séchage très rapide, entretien facile des pinceaux).

Astuce pour les vernis acryliques : pendant la première application à l'aide d'un pinceau large et TRÈS SOUPLE (mettre le prix qu'il faut - l'acrylique se nettoie très bien à l'eau et les pinceaux bien entretenus s'usent peu), accélérer le séchage à l'aide d'un sèche cheveux, très progressivement.

La feuille ou la toile doit être bien fixée à une table horizontale. Quand le vernis commence à "tirer", c'est bon, l'acrylique prend sur la cire. Quand la première couche est bien sèche (attendre le lendemain s'il fait un peu frais), appliquer une deuxième couche généreuse et lisser soigneusement le vernis en faisant attention aux bulles (pas trop vite pour éviter les bulles).

Lors de la première application, quand ça commence à devenir poisseux, c'est que l'eau est quasiment évaporée et qu'il ne reste plus que la résine acrylique… qui accroche alors sur la cire. Les traces de pinceaux sont plus visibles qu'il ne faudrait et la première couche est très fine. Mais la deuxième couche permettra d'obtenir un beau vernis presque parfait, sans aucun souci d'application car à ce stade on est acrylique sur acrylique.

Inconvénient : se décolle facilement du support (peut aussi être un avantage), notamment en cas de choc sur une peinture (ou peinture pliée ou roulée). Appliqué en tant que vernis temporaire, le vernis acrylique peut servir de protection localisée pour créer des effets spéciaux en certains endroits (par exemple application de pigments métallisés sur la cire).

Voir aussi les vernis à l'alcool…

T-Shirts & Cadeaux

Tee-shirts, sweat-shirts et vestes à capuche, polos, débardeurs… tasses, housses de coussins… coques de protection pour mobiles et tablettes…

Dessins d’élèves

Tirages d’art

T-Shirts & Cadeaux

Tee-shirts, sweat-shirts et vestes à capuche, polos, débardeurs… tasses, housses de coussins… coques de protection pour mobiles et tablettes…